Monday, January 02, 2006

Rock around the Torah


Ils se donnent rendez-vous presque tous les jours, à la nuit tombée, en bas de Rehov Ben Yehouda, pour danser. Une table, deux baffles branchées à plein volume et le tour est joué.

Habillés de longues robes blanches, coiffés de kippas, ces jeunes sautillent d’un pied sur l’autre, au rythme de tubes de musique dance, reggae, pop comme on en écoute dans toutes les boîtes israéliennes ... A ceci près que les paroles ont été remplacées par des extraits de textes sacrés. Une manière pour ces jeunes religieux d’exprimer leur joie de servir Dieu, sous l’œil mi-amusé, mi-enthousiaste des Israéliens massés autour d’eux.

Depuis quelques années en Israël, la musique hassidique « nouvelle tendance » fait un tabac, non seulement chez les religieux mais aussi dans les rangs laïques.
Pour réussir, les artistes et producteurs orthodoxes ont compris qu’il était nécessaire d’adopter les mêmes stratégies commerciales que les musiciens issus du monde laïque : posters, fan-clubs, concerts, sites Internet et bien sûr rythmes à la mode …

Grâce à ces « mélodies converties », comme on les appelle, de nombreuses jeunes étoiles de la scène hassidique parviennent ainsi à percer.
Non sans s’attirer les foudres du rabbinat «Pour eux, notre culture est étrangère au judaïsme religieux et ressemblant trop à la culture laïque » expliquait en 2000 Yuval Stupel, jeune producteur haredi, au quotidien israélien Ha’aretz. « L'usage massif de technologies modernes les dépasse, et nos versions anglaises sont un péché. »

Il n'est pourtant pas question pour ces jeunes orthodoxes de passer de l’autre côté du miroir.
Comme l’explique Mendel Gerofi, jeune chanteur Loubavitch, à Ha'aretz « notre musique est une forme d'exaltation qui ne vous éloigne pas des enseignements de la Torah ». « D'ailleurs » ajoute-t-il, "j'encourage mon public à ne pas écouter de chanteurs non juifs et à prendre ses distances avec ce monde." Le rabbinat israélien peut donc dormir sur ses deux oreilles.

1 comment:

Marie Simon said...

Avec le rock evangelique ici aux Etats-Unis, il semble donc que les religions aient decide d'investir les ondes ! L'islam fera-t-il un jour ce saut, alors certains extremistes condamnent les musiques modernes et occidentales ? C'est interessant en tous cas, cette tendance pop-rock ... Merci Noemie !