Thursday, August 10, 2006

Avoir 20 ans, dans Tsahal

Photobucket - Video and Image Hosting
Tsahal toujours (actualité oblige), avec un autre excellent reportage, signé Renaud Girard du Figaro. C'est fin, bien vu et très bien écrit. En voici un extrait.

Lorsqu'on recule d'une dizaine de mètres dans la poussière de ce capharnaüm militaire pour avoir une vision d'ensemble de cette section de combat en prière, on est saisi par l'extraordinaire variété de ses types humains. L'ashkénaze aux cheveux blonds côtoie le falasha au visage d'ébène ; le turc séfarade aux cheveux lisses côtoie le marocain tout bouclé.
Dans la section, le niveau d'anglais des conscrits est un bon indice de leur origine sociale : les ashkénazes venus de la bourgeoisie de Tel-Aviv le parlent beaucoup mieux que les séfarades originaires des quartiers populaires de Haïfa ou des villages du nord de la Galilée. Mais, ici, face au danger et dans un inconfort absolu, ces jeunes gens se retrouvent tous à la même enseigne. Entre eux, ils partagent tout : les cigarettes, les corvées de nettoyage, les boîtes de thon, la musique de leurs lecteurs mp3, les plaisanteries sur les coups de fil mensongers qu'on donne à sa mère pour la rassurer en lui disant qu'on n'est toujours pas passé au Liban.
L'armée en Israël et la mort éventuelle au combat ne sont pas une affaire de riches ou de pauvres, d'ashkénazes ou de séfarades, d'intellectuels ou de manuels. C'est l'affaire de toute la nation et le dernier melting-pot d'une société occidentale capitaliste où l'idéal socialiste des kibboutzim des années 1950 est devenu ultraminoritaire. Ce qui unit les trente jeunes garçons de cette section de Golani, c'est le choix qu'ils ont fait de ne pas faire un "service militaire de planqué".

Lire la suite de l'article sur le site du Figaro.fr

3 comments:

Anonymous said...

Oui, j'avais repéré cet article du Figaro... Même le journal "Marianne" a salué ce témoignage. Un grand bravo pour ton blog que je viens de découvrir et que je vais faire partager au plus grand nombre

noemie said...

Salut ! Merci bcp ! Ca fait tjs plaisir de savoir qu'on est lu ! D'ailleurs je vais aller de ce pas faire un tour sur le tien de blog ;o)

Balade said...

Je n'aime pas du tout les commen-
taires aimablement racistes de
Renaud Girard.Mais,par contre
vos chroniques sont très intéres-
santes,sauf que j'aimerais aussi
pouvoir y lire des échos de la
politique israélienne,et aussi
des rubriques environnementales
plus variées.